Top Usuários

F comme Femme

Salvatore Adamo

  • Genero:
  • Website: Não informado.
  • Nacionalidade: Não informado.
  • Enviado por: Letras de Músicas

Letra da música

Salvatore Adamo - F comme Femme

Ver tradução da letra

Música enviada por: Letras de Músicas

Elle est éclose un beau matin
Au jardin triste de mon cœur
Elle avait les yeux du destin
Ressemblait-elle à mon bonheur ?
Oh, ressemblait-elle à mon âme ?
Je l'ai cueillie, elle était femme
Femme avec un F rose, F comme fleur

Elle a changé mon univers
Ma vie en fut toute enchantée
La poésie chantait dans l'air
J'avais une maison de poupée
Et dans mon cœur brûlait ma flamme
Tout était beau, tout était femme
Femme avec un F magique, F comme fée

Elle m'enchaînait cent fois par jour
Au doux poteau de sa tendresse
Mes chaînes étaient tressées d'amour
J'étais martyre de ses caresses
J'étais heureux, étais-je infâme ?
Mais je l'aimais, elle était femme

Un jour l'oiseau timide et frêle
Vint me parler de liberté
Elle lui arracha les ailes
L'oiseau mourut avec l'été
Et ce jour-là ce fut le drame
Et malgré tout elle était femme
Femme avec un F tout gris, fatalité

À l'heure de la vérité
Il y avait une femme et un enfant
Cet enfant que j'étais resté
Contre la vie, contre le temps
Je me suis blotti dans mon âme
Et j'ai compris qu'elle était femme
Mais femme avec un F aîlé, foutre le camp

letrasdemusicas.com.br Esta letra foi retirada do site www.letrasdemusicas.com.br

Informações da música

Avaliação:
Acesso(s):
Ponto(s):
Média de pontos:
Fãs(s):

Vídeo clips de Salvatore Adamo

Carregando...

Digite o clip (música) que deseja assistir e aguarde:


  1. FAQ
  2. Política de privacidade
  3. Anuncie aqui
  4. Fale conosco
  5. Como funciona?

©2003 - 2014 Letras de Musicas.com.br. Todos os Direitos Reservados.

A música F comme Femme de Salvatore Adamo como todas as outras, são de propriedade da banda sendo permitido somente a visualização das letras de música encontradas no Letras de Músicas, vedada sua reprodução e cópias através de qualquer outros meios. (Lei 9610/98)